AUGMENTATION MAMMAIRE

Docteur Jacques Duchateau - Chirurgien esthétique et plastique

AUGMENTATION MAMMAIRE: PROCEDER A UNE OPERATION EST UNE DECISION TRES PERSONNELLE !

La poitrine de chaque femme est unique, tout comme le sont ses souhaits lorsqu’il s’agit de procéder à une augmentation mammaire.

L’augmentation du volume de vos seins vous permettra de faire correspondre votre image de la féminité à votre corps, de vous sentir vraiment femme.

L’augmentation mammaire peut également vous aider à retrouver une poitrine féminine et du volume après une grossesse ou un allaitement.

Une consultation avec un chirurgien plastique qualifié et expérimenté vous permettra de trouver une solution adaptée à vos envies et à votre corps.

AUGMENTATION MAMMAIRE : 3 MYTHES

1. Les implants mammaires remplis de sérum physiologique donnent des seins plus naturels que des implants remplis de silicone

Il est faux de penser que l’implant mammaire rempli de sérum physiologique donnera un aspect plus naturel au sein.
Au contraire, les implants remplis de sérum physiologique ont tendance à perdre du volume entraînant au fil du temps l’apparition de plis sous cutanés fort disgracieux.
C’est pourquoi les implants mammaires remplis de sérum physiologique ont été progressivement remplacés par des prothèses mammaires remplies de gel de silicone. Celles-ci donnent aux seins un toucher et un aspect beaucoup plus naturel. Grâce aux prothèses en silicone, les seins conservent un volume constant au fil des années.

2. Il faut toujours placer l’implant mammaire derrière le muscle

Chaque femme étant unique, un placement systématique de la prothèse sous le muscle n’est pas forcément la technique la plus adaptée.

Après l’opération, le corps entoure naturellement et progressivement la prothèse d’une membrane en collagène appelée coque, capsule ou membrane péri-prothétique. Cette coque peut, chez certaines femmes, devenir plus épaisse et déformer la forme du sein.

Si la prothèse est entourée d’une membrane plus dure, il est difficile de s’en rendre compte quand elle est située plus profondément derrière le muscle.

Les nouvelles prothèses mammaires remplies de gel de silicone cohésif réduisent l’apparition de cette coque épaisse rendant la palpation plus naturelle.

Il n’est donc plus nécessaire de placer systématiquement la prothèse le plus profondément possible. Notamment pour celles qui souhaitent placer des prothèses de taille importante, suite à une perte de poids ou une grossesse.

Lors de la consultation pré opératoire, le chirurgien estimera l’épaisseur du tissu sous cutané de la partie supérieure du sein. Si celle-ci est suffisante, il ne sera pas nécessaire de placer l’implant mammaire sous le muscle.

3. L’implantation sous musculaire évite l’affaissement du sein

Contrairement aux idées reçues, l’affaissement des seins (appellé également ptose mammaire) est principalement du à l’affaissement de la glande mammaire et non pas à la descente de la prothèse mammaire qui reste dans sa position de départ.

C’est bien la glande mammaire qui glisse véritablement devant la prothèse. Il est donc faux de penser que l’implantation d’une prothèse mammaire sous le muscle évitera l’affaissement des seins.

AUGMENTATION MAMMAIRE: QUEL TYPE D'IMPLANT CHOISIR?

Ces dernières années, les implants mammaires remplis de sérum physiologique ont été progressivement abandonnés au profit des implants mammaires remplis de gel de silicone.

L’apparition d’un gel de silicone moins liquide a permis de diminuer drastiquement la fréquence de rétraction capsulaire péri prothétique (membrane entourant la prothèse). Le sein garde donc davantage de souplesse.

Il existe de nombreuses tailles et formes de prothèses mammaires et il est important de choisir le modèle qui vous correspondra le mieux. Tous les implants mammaires vendus en Belgique sont de bonne qualité et présentent le label CE.

Le plus souvent, l’implant mammaire rond sera celui qui vous donnera le look le plus naturel. Mais dans certains cas un implant anatomique (en forme de « goutte ») pourra être plus approprié.

Lors de la consultation pré opératoire, je vous montrerai toute une série de prothèses que vous pourrez essayer directement dans votre soutien afin de fixer la taille recherchée. Nous aurons l’occasion d’en parler et la décision sera prise ensemble suivant votre désir et votre anatomie.

Augmentation mammaire - Quel type d'implants mammaire choisirs

AUGMENTATION MAMMAIRE : OU SE TROUVE LA CICATRICE SUITE A UNE OPERATION?

Augmentation mammaire - Ou se trouve la cicatrice après une opération mammaire

Classiquement, il existe trois endroits pour introduire la prothèse : dans le creux axillaire (sous le bras), au niveau de l’aréole et dans le sillon sous mammaire.

Personnellement, je favorise la voie sous mammaire. La cicatrice est généralement de bonne qualité mais si elle est disgracieuse, elle aura l’avantage d’être cachée dans le plis sous mammaire.

Un autre avantage de la voie sous mammaire est l’absence de cicatrice dans la glande mammaire.

CHIRURGIE MAMMAIRE: OU PLACER L'IMPLANT?

Le plus souvent, l’implant sera placé sous la glande mammaire. D’autant plus si la patiente présente déjà un affaissement de la poitrine suite à une grossesse ou à une perte de poids.

Si la patiente est très mince avec une épaisseur insuffisante dans le pôle supérieur du sein, on choisira l’implantation sous musculaire. A noter que même dans le placement sous musculaire, seule la partie supérieure de l’implant sera couverte par le muscle.

Nous en discutons en concertation lors de la consultation qui permet de juger de la méthode qui vous convient le mieux.

Augmentation mammaire - Ou placer l'implant mammaire

   Sous musculaire                     Sous glandulaire

LES IMPLANTS MAMMAIRES SONT-ILS FIABLES ?

Les prothèses mammaires en silicone existent depuis les années 1950. Au fil du temps, de nombreuses améliorations techniques ont été apportées.

De multiples études ont été réalisées dans le monde pour rechercher une éventuelle toxicité des prothèses mammaires en silicone.

Soyez rassurée, a ce jour aucune étude n’a montré un lien entre l’apparition d’une maladie et la présence de prothèses mammaires en silicone.

Il n’y a donc pas lieu de craindre un quelconque risque de maladie lié aux implants mammaires.

A titre préventif, je recommande à mes patientes un suivi régulier (idéalement 1 x par an) afin de vérifier le bon état des implants.

AUGMENTATION MAMMAIRE: QUELS SONT LES RISQUES?

Les complications sont rares mais doivent être signalées pour que vous puissiez prendre votre décision en toute connaissance de cause.

Comme dans toute intervention chirurgicale, un saignement ou une infection peut apparaître nécessitant une nouvelle intervention plus ou moins urgente.

Mais la compétence du chirurgien et la qualité de la clinique permettent de rendre ces risques quasi inexistants.

Il est donc essentiel de bien se renseigner sur l’expérience du chirurgien qui pratiquera l’opération, sur le suivi post opératoire ainsi que sur la qualité de la clinique.

A long terme, le sein peut devenir plus dur suite à la formation d’une coque plus épaisse autour de la prothèse. Heureusement  avec les nouvelles prothèses en gel de silicone cohésif, ce phénomène a fortement diminué.

Enfin, des variations de poids importantes ou des grossesses suivies d’une période d’allaitement peuvent modifier la forme des seins. L’augmentation mammaire ne vous dispense pas de continuer de faire votre contrôle sénologique à la recherche d’un éventuel cancer.

Il sera cependant utile de signaler à votre radiologue la présence de prothèses avant de passer l’examen.

CHIRURGIE MAMMAIRE: COMMENT SE PASSE UNE OPERATION?

timeline_pre_loader
Avant votre intervention

Votre consultation

Lors du premier rendez-vous je vous examinerai et vous conseillerai sur le type d’implant et la position qui seront le mieux adapté à votre physionomie.

Le choix de la grandeur de la prothèse sera facilité par l’usage de prothèses d’essais que vous pourrez placer dans un soutien. Un délai de réflexion est toujours proposé et une deuxième consultation sera éventuellement nécessaire pour répondre à toutes vos dernières questions et finaliser votre choix.

photo-choix-implant-mammaire
Le jour de votre opération

Votre intervention réalisée sur une journée

La pose d’implants mammaires sera réalisée sous anesthésie générale en hôpital de jour.

Il faut compter au maximum une heure pour l’opération, l’endormissement et le réveil. Il n’est plus nécessaire de mettre des drains en aspiration.

Après quelques heures de surveillance dans votre chambre, vous serez autorisée à rejoindre votre domicile avec une prescription d’antalgiques oraux.

chambre-claris-clinic

La Claris Clinic, un lieu d'exception

Après votre intervention

Il est conseillé de porter un soutien-gorge sans renforcement métallique jour et nuit pendant six semaines suivant la pose d’implants.

La plaie sous mammaire de 4 à 5 cm sera recouverte par un pansement plastifié vous permettant de prendre une douche dès le lendemain de l’opération.

Les fils de suture sont résorbables et ne doivent donc pas être enlevés. Il faut compter plusieurs semaines pour obtenir le résultat définitif.

Sensations possibles après l'opération

Les tiraillements dans la poitrine sont normaux surtout si l’implantation est sous musculaire et si la taille de la prothèse est importante. En cas de douleur non contrôlée, nous restons bien entendu à votre disposition pour vous accompagner et intervenir si nécessaire.

Suivi avec votre chirurgien

Après l’opération il est indispensable d’avoir un suivi par le chirurgien qui vous a opérée.

Personnellement je revois ma patiente après une semaine pour juger de la bonne évolution de la plaie, après deux semaines pour enlever les deux petits nœuds à chaque cicatrice et enfin à six semaines pour contrôler la forme du sein augmenté. Par la suite un contrôle annuel est conseillé.

VOS QUESTIONS FREQUENTES CONCERNANT L'AUGMENTATION MAMMAIRE

Qu’en est-il du tabac avant l’opération ?

Comme dans toute opération sous anesthésie générale, il est fortement conseillé d’arrêter de fumer une bonne semaine avant le jour opératoire.

Puis-je faire du sport après une augmentation mammaire ?

Il faut attendre au moins quatre semaines avant de reprendre une activité sportive suite à une opération de chirurgie mammaire. Dans le cas d’une augmentation mammaire sous musculaire, ce délai sera d’environ six semaines.

Puis-je prendre un avion avec mes prothèses mammaires ?

La rupture des prothèses mammaires dans un avion est une légende encore répandue sur Internet. Il n’y a aucun danger à prendre l’avion suite à la pose d’implants mammaires étant donné que les cabines sont pressurisées.

Est-ce que je vais garder la sensibilité de mes aréoles ?

On constate régulièrement une baisse de sensibilité des aréoles pendant les premiers jours postopératoires. La sensibilité revient dans la grande majorité des cas mais cela peut prendre plusieurs mois.

Peut-on faire de la plongée avec des prothèses mammaires ?

Il n’y a aucun problème pour pratiquer la plongée avec des prothèses mammaires. Une prothèse est faite pour résister à plusieurs centaines de kilos de pression. Or quand on plonge à 10 m de profondeur on subit une pression de 1 bar soit seulement 1 kg par cm2… La pratique de la plongée suite au placement d’implants mammaires est donc sans danger. Vous pourrez continuer à pratiquer cette activité en toute sécurité.

Puis-je porter mes enfants ?

Il faut être prudent pendant les deux premières semaines suivant l’opération de chirurgie mammaire et durant quatre semaines si l’augmentation mammaire a été réalisée sous le muscle.

Quand puis-je reprendre mon travail suite à une chirurgie mammaire ?

Cela dépend fortement du type de travail, de la localisation et de la taille de la prothèse mammaire. Un travail de bureau et une implantation sous glandulaire vous permettront de reprendre le travail après quelques jours seulement.

Quelle est la durée de vie des prothèses mammaires ?

Comme tout implant dans le corps humain, il existe une certaine usure et il faudra un jour remplacer l’implant mammaire. Avec les anciennes prothèses remplies de gel de silicone liquide on estime la durée de vie moyenne des implants mammaire à dix ans. Heureusement, l’apparition des nouvelles prothèses mammaires remplies de gel de silicone cohésif a permis d’augmenter la durée de vie à plus de 15 ans. La décision de remplacer les prothèses sera toujours prise par votre chirurgien après un bilan radiologique. Il est important de faire un suivi régulier (1x/an). Je me tiens toujours à votre disposition pour un contrôle ou avis sur le sujet.

Quelle est la garantie donnée par les fabricants de prothèses mammaires ?

Toutes les firmes garantissent les prothèses mammaires pendant au moins dix ans. Quelques firmes annoncent une garantie à vie mais selon certaines conditions.

Peut-on allaiter avec des prothèses mammaire ?

Il n’y a aucun problème pour allaiter car la prothèse se trouve derrière la glande mammaire. Seule l’incision péri-aréolaire pourrait diminuer l’allaitement.