Types_formes_tailles_implants_mammaires

Pourquoi mon injection de Botox n’a pas marché ?

Avant de parler des raisons pour lesquelles vous n’obtenez pas les résultats souhaités avec une injection de Botox, il faut d’abord rappeler la différence entre une injection de toxine botulique (Botox) et une injection d’acide hyaluronique.

Le botox a pour but de diminuer l’intensité de la contraction du muscle et ainsi de diminuer les rides d’expression .

Par contre l’acide hyaluronique va combler une ride profonde ou augmenter la projection d’un relief tel que la pommette.

10 problèmes les plus fréquents après une injection de toxine botulique (Botox)

1. J’ai les paupières gonflées le lendemain de l’injection

Comme lors de toute injection un petit hématome peut apparaitre et entraîner un œdème des paupières supérieures. Ce phénomène va s’estomper en quelques jours.

2. Je ne vois pas directement  d’effet du Botox

L’effet du Botox nécessite plusieurs jours et cette durée peut varier selon la quantité de produit injecté et l’épaisseur du muscle traité . Après 15 jours le résultat maximal doit être obtenu.

3. Après 15 jours je ne vois aucun effet du Botox

 L’efficacité d’un traitement à la toxine botulique dépendra de la technique d’injection, de la quantité injectée et de la marque de toxine utilisée. Nous voyons régulièrement des praticiens qui injectent une dose insuffisante ou qui utilisent des produits achetés sur internet à des prix anormalement bas… 

4. Mon front semble gelé et inexpressif

Cette situation est due à une injection trop importante de toxine botulique. Il faudra attendre quelques mois pour retrouver un aspect plus naturel.

5. J’ai encore des rides d’un côté du visage

Parfois on peut voir une différence d’un côté. Il peut s’agir d’une asymétrie dans la force du muscle ou tout simplement d’une injection différente dans la dose ou la localisation. Une nouvelle injection du côté le plus ridé peut être indiquée après minimum 15 jours.

6. J’ai un sourcil qui est plus bas que l’autre

Si l’infiltration du muscle frontal est trop basse elle peut entraîner une paralysie de la partie inférieure du muscle frontal avec comme conséquence un sourcil trop bas. Il faudra malheureusement attendre plusieurs semaines pour retrouver une position normale du sourcil.

7.  J’ai la partie externe du sourcil qui tire vers le haut (effet Méphisto ou Jack Nicholson)

Cet aspect apparaitra si le praticien a injecté trop haut du bord externe du sourcil. Une nouvelle injection plus près du sourcil de quelques unités  de toxine botulique peut corriger la déformation.

8. Mes sourcils sont en bonne position mais j’ai une paupière qui est descendue

Ceci s’appelle un ptosis de la paupière. Il est difficile de corriger cette situation, heureusement provisoire, et il convient de revoir le praticien qui pourra éventuellement prescrire un collyre qui améliorera le ptosis.

9. J’ai un sourire asymétrique

Certains praticiens injecte du botox dans la lèvre supérieure pour essayer de corriger les ridules verticales. Cette technique peut être efficace mais le risque de déformation du sourire est important.

10. Le botox ne fait plus d’effet

La toxine botulique est progressivement éliminée par nos cellules car c’est un corps étranger. Normalement on ne voit plus d’effet après 6 mois si la bonne dose a été injectée. Certains praticiens peuvent injecter une dose inférieure à celle conseillée par le fabricant de la toxine et l’effet sera alors plus court.

Conclusions

Le traitement avec de la toxine botulique est très efficace mais il ne doit être pratiqué que par des médecins expérimentés, le plus souvent des chirurgiens plasticiens ou des dermatologues.

Des complications mineures peuvent apparaitre mais elles peuvent être corrigées le plus souvent par votre médecin qui a fait les injections.

Il conviendra  toujours d’utiliser des toxines botuliques reconnues par le ministère de la santé et de se méfier des produits vendus sur internet dont l’origine n’est pas claire.

On pourra bénéficier de ce traitement à partir du moment où les rides seront disgracieuses et gênantes. Les personnes qui ont un visage très expressif auront plus vite recours à ce type de traitement. Chaque situation peut être différente et le facteur héréditaire ne doit pas être négligé.                                                                                                                     

On peut envisager ce  traitement à partir de la trentaine.

Si vous avez encore des questions au sujet du Botox, n’hésitez pas à me contacter, je me ferai un plaisir de vous éclairer.

Dr Jacques Duchateau