Mastopexie

FAUT-IL AJOUTER DES PROTHESES DANS UNE MASTOPEXIE ?

La mastopexie est une opération qui permet de remonter les seins affaissés. La distance entre le creux sus-sternal et le mamelon est normalement de 21 cm. On parlera de ptose mammaire quand cette distance dépasse les 24 cm. À noter qu’il faut tenir compte de la taille de la patiente. En effet 24 cm peut traduire une ptose mammaire chez une femme d’un mètre cinquante-cinq mais pas forcément chez une femme d’un mètre septante-cinq. La ptose est également caractérisée par une fonte du pôle supérieur du sein.

Quelles sont les causes d’une ptose mammaire ?

Il y a 3 causes principales qui expliquent l’affaissement et la perte de volume d’un sein.

  1. La perte de poids importante à la suite d’un régime, une maladie ou une chirurgie bariatrique.
  2. La grossesse surtout si elle est suivie d’un allaitement prolongé.
  3. Le placement d’une prothèse de grande taille peut entraîner chez certaines femmes avec une peau peu élastique une ptose mammaire. Dans ce cas lors de la mastopexie, il conviendra de la remplacer par une taille plus petite.

Technique opératoire

On réalisera une remontée de l’aréole et une exérèse de l’excès cutané du pôle inférieur du sein. Une résection de tissu mammaire sera réalisée selon la taille du sein. Selon le chirurgien l’incision sera uniquement péri-aréolaire avec une cicatrice autour de l’aréole, soit péri-aréolaire avec une cicatrice verticale soit péri-aréolaire avec une cicatrice en T inversé.  Personnellement je réalise la troisième technique car elle donne les plus beaux seins et le résultat est plus durable.

Faut-il ajouter une prothèse ?

Ce point sera discuté avec le chirurgien lors de la première consultation. Si vous trouvez que dans votre soutien le volume de votre sein est plus que suffisant il n’y aura pas d’indication d’ajouter une prothèse. Cependant, si vous trouvez le volume déjà insuffisant dans votre soutien, il faut savoir qu’une mastopexie nécessitera toujours une résection de peau et parfois de graisse dans le pôle inférieur avec comme résultat un volume final plus petit qu’au départ.  Un point important dans le choix de l’intervention est la consistance du sein. Si celui-ci est fort mou, seule une prothèse pourra lui redonner de la fermeté. Le volume de la prothèse sera décidé lors de la première consultation en essayant plusieurs tailles de prothèses dans le soutien.

Mastopexie avec prothèse

 En pratique

Cette intervention sera réalisée sous anesthésie générale en hôpital de jour. La douleur post-opératoire sera fort modérée surtout si le chirurgien place la prothèse en sous glandulaire, ce qui est le plus fréquent avec les nouvelles prothèses en gel cohésif. Il faut prévoir une semaine d’incapacité de travail et le port d’un soutien-gorge confortable sans renforcement métallique pendant six semaines jour et nuit. Les activités sportives seront également arrêtées pendant 6 semaines. Le coût total (clinique, honoraires et prothèses) dépendra du type de mastopexie, de la notoriété du chirurgien plastique et de la nécessité ou pas d’ajouter une prothèse. Il faut prévoir entre 4000 et 6000 € auxquels il conviendra d’ajouter une TVA de 21%.